Une journée au Pla de sept cases

// ' );popup.document.close();">Cliquez pour agrandir l'image
C'est la fin de l'été et nous profitons du beau temps pour faire une balade d'une journée entre amis.
Le but de cette journée est le Pla de sept cases où nous ferons un pique-nique dans les règles de l'art.
Le départ s'est bien passé, le début de la rando a été calme. Je crois même que certains ont profité du silence de la montagne et du rythme régulier de leur monture pour finir leur nuit.
Cliquez pour agrandir l'image
Vers midi nous arrivons sur le Pla de sept cases en pleine forme. Les non-cavaliers de l'équipe sont nos intendants. C'est le rêve de tout randonneur, arriver à une étape et trouver une table prête et le feu pour la grillade commencé.
Cliquez pour agrandir l'image
Pour une fois les intendants ont du retard et les chevaux naturels ont supplantés les chevaux mécaniques du 4X4. Les cavaliers tentent donc de commencer le feu mais c'est pas gagné. Faute de papier, des mouchoirs jetables, du bois sec et un briquet. Le feu prends finalement et la grillade va commencer à l'arrivée des intendants qui n'ont pas tardé. Le repas s'est déroulé dans la bonne humeur et nous avons eu du mal à repartir car on avait trop bien mangé et on aurait bien fait une sieste.
Cliquez pour agrandir l'image
Finalement, on a réussi a partir mais ça a été dur. Le soleil continue de nous suivre et on a  une vue imprenable sur les Pyrénnées. On a vraiment rien a envier aux grands espaces américains ou des autres destinations lointaines tant prisées par les cavaliers baroudeurs.
Cliquez pour agrandir l'image
Sur le retour on est passé par les ruines de l'Ourza où on peut encore voir une roche avec une fleur de lys gravée symbole du territoire de la royauté d'antan. Le retour s'est fait tout aussi sympathiquement que l'aller. Après avoir dessellé et donné un bout de pain dur aux chevaux, on les a ramenés au pré où on s'est un peu attarder comme si on voulait que cette journée ne se termine pas. Et pourtant...