Voici depuis le temps que vous l'attendiez le compte rendu de la journée D de l'ATE de Noémie.

// ' );popup.document.close();">Cliquez pour agrandir l'image
C'est en fait depuis facile 4 ans que j'ai commencée L'Accompagnateur en Tourisme Equestre. Mais ça devient vite coûteux et avec les autres études à côté, forcément ce n'est pas simple de ce concentrer sur  tout à la fois. Mais enfin ça y est c'est fini, j'y croyais plus à la fin.
L'ATE qui n'existera plus en Août 2007 et va être remplacé et même déjà remplacé par les nouveaux diplômes « BPJEEPS ». Ce n'est pas bien différent mais faut bien renouveler un peu les modules et les appellations. Bien sur c'est beaucoup plus compliqué que ça, mais bon on va pas en débattre.
En plus on parlait de moi, et moi j'aime bien quand on parle de moi, surtout quand c'est moi l'héroïne, niak,niak,niak.
Mais bon je vous le dis de suite on m'as beaucoup suivi et soutenu et pour ça je remercie tous ces gens professionnels ou pas.
Oui alors maintenant que j'ai remplis la moitié de la page de plein de truc pas vraiment constructif (mais bon, moi on m'a toujours appris à développer mes paragraphes à l'école, je peux vous dire que mes professeurs on pas ratés leur vocation pour ça), on va pouvoir commencer.
Pour faire un très rapide résumé des différents examens à passer pour l'accompagnateur je cite :
2004 ; examen d'entrée (j'avais bien aimé l'ambiance et puis c'est un des rares examens que je passais cool) ce n'était  pas difficile
2006 ; examen général, j'ai eu du mal pour là, faut bien bosser et pratiquer sinon ce n'est pas la peine d'y aller. On à une dizaine de module théorique et pratique (maréchalerie, topographie, soins vétérinaire, alimentation,…) Bref faut quand même bien bosser. Et puis je pense qu'on ne fait pas un boulot comme ça sans ce soucier un peu des chevaux et clients dont on à la charge. Ce n'est pas un BAC pour juste passer en classe supérieur. Ce sont connaissances essentielles pour pouvoir encadrer.
2007 : La journée D, où l'on part une journée entière avec des cavaliers et un instructeur.
J'ai eu la chance de pouvoir faire la randonnée avec les chevaux de ma tante et Lucky comme cheval d tête. Nous avons fabriqués un circuit d'environ 30 Km pour une journée de 6 heures de cheval. Nous étions 8 cavaliers.
Je ne vous raconte même pas le stress, même si les filles qui sont venus  tant que cavalières étaient vraiment sympa, j'ai eu beaucoup de mal à me détendre.
Le matin, avec Rosi nous sommes partit un peu avant tout le monde au champ des chevaux pour pouvoir les récupérer et vérifier qu'il n'y est pas de blesser. Ah oui, j'ai oublié de préciser que pour  perpétrer la grande tradition, Lucky à décider de ce faire un hématome au niveau du poitrail, qui à nécessité une intramusculaire antispasmodique pour assurer un dégonflement rapide. Mais pour innover un peu Paloma à aussi décider de s'y foutre. Et ouai avec une superbe ouverture au postérieur arrière. Donc là c'était même plus la peine de pouvoir compter sur elle. Et tout ça 2 jours avant la rando.
Donc le matin nous sommes allés voir les chevaux. Le champ est immense et en temps normal quand on les appels ils arrivent tous très rapidement. Sauf que ce jour là, ils ne sont pas venus…
J'étais bien énervée de stress quand j'ai choppé deux licols et que je suis partis à pied au milieu des 20 et quelques hectares sans exactement savoir où ils étaient ces idiot. Bref la bonne journée quoi !!
Enfin trouvé, j'ai mis à peut près 1 quart d'heure pour les attraper (c'est dans ces moment là, que tu ne comprends pas pourquoi il faut que ça t'arrive à toi). Ils ont finalement décidés de venir avec moi. Le truc c'est d'attraper le cheval de tête et le grand(e) copin(e) des petits jeunes et là tu peux commencer à espérer les voir se remuer un peu.
Bien on a put commencer à penser et seller, et comme il faut jamais que soit simple, il y avait pas une seule sangle d'installer sur les selles (en fait ce n'est pas bien grave mais quand tu passe un examen tout petit détail devient énorme et surtout stressant).
Et là une fois que les fers, les selles, les cavaliers et tout le reste a été vérifiés, on est partis. Et les départ c'est marrant comme ça détend, hop, avant de monter en selle, je rappelle les règles de sécurité et puis c'est parti pour la journée. Pas de problème sur la géographie je connais mon chemin, même si en fait nous ne l'avons fait qu'à pied et en voiture avec Rosie. Mais bon ça va avec un peu de logique de temps à autre quand finalement tu sais plus trop où c'est et voila, ça passe tout seul.
Au bout de deux kilomètres une des juments ce mets à boiter (en général il n'y en a pas un seul de malade). Il à fallut appeler Rosie et Benoit pour qu'ils viennent la chercher en van et me donner le cheval de secours qui restait …Ramses. Très gentil et vaillant il est super pour la rando. Mais je n'annonce  même pas la dose de stress supplémentaire que je me suis prise. Je dois dire que ce jours-là je le prenais presque en intraveineuse le stress, j'en pouvais plus.
Bien sur avec tout ça on est arrivé au lieu de pique nique avec  2 heures de retard. A la base on devais arriver à 13H, résultat on à mangé à l'heure espagnole (youhou, ça a rien arrangé à mon stress) et on est repartit à cheval à 16 h ( je sais même pas comment on a put faire pour avoir le temps de boire un apéro. Et ouais il ne faisait pas super beau et on devait encore avancer. En plus le pire c'est que ça faisait un peu plus d'une semaine qu'il faisait trop beau.

Bon sinon pour finir on est arrivés à 20H passé mais c'était rigolo, bonne ambiance, un peu sport de temps en temps, mais ça va, ça va.
Les filles ont été génial,( je veut dire toutes les filles, le seul gars c'était Philippe mon instructeur).
Philippe à été super aussi, j'ai réussi à me détendre un peu des fois. Il passe son temps à faire rire la galerie, alors c'est parfait.
Les chevaux super, mon petit Lucky a vraiment assuré devant et c'est génial parce que je ne savais pas trop ce qu'il allait donner vue qu'on fait tellement « PAS » de rando ensemble que forcément…
Bref super journée et puis en fait c'est rigolo quand c'est plein de soucis on s'en souvient plus longtemps.